En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour l'analyse de statistiques de fréquentation et votre confort de navigation.
CULAUD MOULURES RECRUTE DÉCOUVRIR L'ENTREPRISE EN VIDEO TÉLÉCHARGER NOTRE PLAQUETTE
afficher/masquer
catalogue Culaud

Téléchargez notre
CATALOGUE 2022

afficher/masquer

Recherchez dans
NOS PROFILS

NOS CONSEILS AVANT DE POSER DES LAMES DE TERRASSE EN BOIS

ACCUEIL > ACTUALITÉ > Nos conseils avant de poser des lames de terrasse en bois

Publié le 09 février 2022 par Jordan JUNOT

L’été approche et vous souhaitez profiter pleinement de votre extérieur en installant une terrasse en bois, afin d’y voir plus clair, nous vous aidons à bien choisir votre terrasse de mieux appréhender votre choix d’essence et le nettoyage des lames.

 

Bien choisir le bois pour une terrasse 

 

Terrasse en bois

 

Il est important de choisir un bois dur, car une terrasse sera beaucoup empruntée, il faudra donc que le bois résiste à différents chocs qui seront inévitables.
De plus, il faut tenir compte de la durabilité du bois, en effet, celui-ci sera exposé constamment aux conditions météorologiques (pluie, soleil...).


Cela aura pour effet de faire gonfler et rétrécir le bois en fonction de son hygrométrie.
D’autre part, les lambourdes seront les pièces les plus exposées à un éventuel pourrissement.


En effet, celles-ci sont directement en contact avec le sol et d’autre part, confiné entre le sol et les lames de terrasse.
Cela a pour effet, une possible montée en température l’été, dans une atmosphère humide et sous la lumière, les conditions idéales pour le développement des champignons lignivores et les attaques d’insectes xylophages.


Concernant les lames, celles-ci sont également très proches du sol, et de par leurs expositions zénithales, sont particulièrement sollicitées également.
Pour une terrasse en bois, il est préférable de choisir une essence de classe 4, mais certaines essences de classe 3 ont une très bonne durabilité (notamment le chêne), d’autres essences nécessiterons des traitements de préservation par autoclave.  

 

Les différents types de bois pour une terrasse

Les essences de bois pour une terrasse


Il existe plusieurs provenances majoritaires : le bois Européen, le bois Africain, le bois Asiatique, le bois Sud-Américain.


Les bois exotiques :


Terrasse en Moabi


L’ipé
L’ipé avec une classe d’emploi 5 provient d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. De couleur brune avec des reflets verts, cette essence est beaucoup utilisée en extérieur en platelage ou pour une terrasse.


Moabi :
Le Moabi est un bois de classe 4 (voir 5) Africain, de couleur brun rouge à rosé suivant les grumes et provenances, est particulièrement dense. Ce bois est souvent utilisé en extérieur dans la fabrication des terrasses, des platelages, pontons et divers aménagements extérieurs car son grain est fin et il prend bien la teinte.


Iroko :
L'Iroko est un bois africain de classe 3 offre une couleur chaude : il va du jaune jusqu’au brun foncé. L’Iroko est particulièrement adapté pour un usage extérieur. Ce bois est résistant aux intempéries et assez nerveux. À noter que ce bois de classe 3 est adapté à un usage extérieur, mais il sera moins durable qu’un bois de classe 4.

Les bois européens :


Essence en chêne


Le robinier
Seule essence de classe 4 Européenne, ce bois de couleur jaune à brun est particulièrement adapté pour un usage en platelage, toutefois, il a ses limites. En effet, le robinier est un bois de très faible diamètre ce qui implique de faible largeur de terrasse (maximum 120 mm) et une longueur de maximum de 2 mètres à 2 mètres 50.
Enfin, c’est également un bois nerveux ce qui signifie qu’il a tendance à se déformer au séchage.


Le chêne :
Essence reine des forêts de feuillus françaises, le chêne est un bois noble de classe 3, dense et dur. De couleur brun plus ou moins clair avec des nuances prononcées au sein du même arbre, très prisé pour la réalisation des aménagements urbains ou paysagers. Attention toutefois aux coulures de tanins et aux variations dimensionnelles en extérieur. Il est possible de réaliser des lames plus larges et plus longues que le robinier sous réserve d’accepter un certain nombre de singularités. (nœud, fentes…)


Le châtaignier :
C’est une des essences qui vieillit le mieux en extérieur sans aucun traitement de préservation. Le châtaignier à une classe d’emploi 3, il peut être une alternative aux bois exotiques. De plus avec le temps, il prend une belle teinte grise argentée discrète et lumineuse. Cependant, les possibilités sont limitées en largeur et en longueur (entre le robinier et le chêne).

Douglas :
Fortement planté après-guerre en France et notamment en Bretagne, Centre France, Normandie. Les massifs de Douglas sont arrivés à maturité aujourd’hui et son usage s’est beaucoup développé depuis 15 ans de par sa disponibilité et son rapport qualité prix. Cette essence s’est beaucoup répandue en bardages et en terrasses avec un traitement autoclave. Sa durée de vie est cependant moins importante que des bois exotiques notamment de par sa classe 3 hors aubier.

 

Le pin Sylvestre, le Pin Maritime, le Pin de Caroline


Terrasse en pin

Enfin, on retrouve les résineux telles que le Pin Sylvestre, le Pin Maritime, le Pin de Caroline.
Ces essences nécessiteront obligatoirement un traitement de préservation par autoclave, c’est-à-dire que l’on injecte un produit fongicide ou insecticide par alternance du vide et de la pression dans un tube métallique à 12 bars.

Il existe aussi les résineux blancs comme l’épicéa, le sapin.
Il est également possible d’avoir des traitements de couleurs en vert, marron, gris, voir saumon pour le douglas.
Attention, les couleurs vont s’estomper au profit du gris sous 1 à 2 ans.
Vous l’aurez compris, le choix de votre essence pour votre terrasse dépend de plusieurs critères, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

 


CONTACTEZ-NOUS                 APPELEZ-NOUS


 

Quelle épaisseur prévoir pour une terrasse en bois ?

 


Pour des lames de terrasse, en général, l’épaisseur se situe entre 19 et 60 mm tout dépend de l’essence, de la largeur, et de la longueur des lames, plus les lames seront larges plus celles-ci seront épaisses.
De plus, il faut tenir compte du coefficient d’élancement, il se situe généralement entre 4 et 6 selon les essences (voir tableaux ci-dessous)

 

Elancement et épaisseur minimale selon les essences de bois

le principe est le suivant : 

Si une essence à un coefficient d’élancement maximal de 6 et une épaisseur de 28 mm, la largeur ne devra pas être 6 fois supérieur à l’épaisseur.

Coefficient d'élancement d'une terrasse en bois

Pour calculer l’épaisseur d’une lame, admettons qu’une essence de bois à une largeur de 130 mm et son coefficient d’élancement conseillé est de 5 (130/5 = 26).
L’épaisseur de la lame devra faire donc faire 26 mm minimum.

Calcul épaisseur lame de terrasse

À noter qu’il faut aussi tenir compte de plusieurs autres éléments comme l’entre axe entre les lambourdes, le type d’essence… N’hésitez pas à nous contacter pour des conseils techniques où vous referez au guide d’application DTU 51.4 « platelages extérieurs en bois » qui donne de précieux conseils pour l’installation de votre terrasse.


 

Comment nettoyer une terrasse en bois ?

 

Nettoyage terrasse en bois

 

Une terrasse en bois ne nécessite pas forcément de nettoyage spécifique à partir du moment où l’on accepte l’évolution de teint naturel du bois.
Sous l’effet des ultraviolets (UV) du soleil, la teinte du bois évoluera progressivement vers une teinte de couleur grise.

Ce changement est dû à un champignon de surface, mais n’a aucune répercussion sur la solidité et la durabilité du bois.
Cependant, il est conseillé de nettoyer une terrasse en bois 1 à 2 fois par an. Ce nettoyage est impératif, car il permet d’éradiquer tout développement de mousses ou moisissures et les sources de glissance.


Ce nettoyage se fait à l’aide d’une brosse rigide non-métallique et d’eau, vous pouvez appliquer un produit anti mousse adapté.
Pensez à nettoyer entre les lames de terrasse de temps en temps à l’aide d’une lame par exemple. 

On peut également effectuer deux autres types de nettoyage :

- Soit à l’aide d’un décapeur à rouleau comprenant un axe rotatif horizontal sur lequel est monté une brosse.
- Soit à haute pression avec une pression limitée et une orientation à 90° pour les bois de dureté C.

Enfin, si la volonté est de maintenir la teinte d’origine du bois, il est possible d’utiliser des produits de finitions adaptés comme des saturateurs ou de l’huile pour terrasse (attention à bien suivre les recommandations d’utilisation du fabricant).
À noter que pour maintenir la teinte d’origine, il y aura une récurrence d’entretien et d’application importante.

Contactez-nous si vous avez besoin d'un devis pour vos projets de terrasses ou si vous avez la moindre question. 

 

CONTACTEZ-NOUS                 APPELEZ-NOUS