PLAN DE CONTINUATION COVID-19
NOTRE ATELIER EST OUVERT À COMPTER DU 30 MARS 2020 DANS LE STRICT RESPECT DES CONSIGNES DE SÉCURITÉ

TOUR D'HORIZON DES ESSENCES DE BOIS STOCKÉES ET TRAVAILLÉES PAR CULAUD

En amont de la fabrication de moulures, marches, mains courantes et autres claustras, Culaud sélectionne ses bois selon des critères bien précis. Olivier Bouchet, nous livre son regard d’expert sur les essences travaillées par l’entreprise.

ACCUEIL > ACTUALITÉ > Tour d'horizon des essences de bois stockées et travaillées par Culaud

Publié le 29 juin 2020 par Glaz à Part

Quelles sont les essences de bois que l’entreprise Culaud utilise ?

Nous stockons plusieurs essences européennes, exotiques et bois américains. Les essences européennes sont du chêne, hêtre, frêne, châtaignier, pin maritime, douglas, … Culaud travaille aussi à partir de bois exotiques africains comme le sipo, le moabi ou l’iroko, Enfin, nous utilisons aussi des bois américains comme le chêne US ou le red cedar, le pin de caroline.

Le chêne, le hêtre, le frêne et le pin maritime sont les essences phares de notre production.

Les bois exotiques sont plutôt choisis pour des usages extérieurs et à leur résistance à l’humidité, aux champignons et aux insectes. Ces bois durs sont résistants aux chocs également.

Nous travaillons tous ces bois. Selon la dureté des bois, nous devons utiliser des outillages avec des alliages ou des métaux très résistants de type HSS, Kanefusa, carbure voire diamant. Notre outillage ( + de 3 000 profils en stock) et surtout notre autonomie dans leur réalisation est l’une de nos forces associée à des délais très courts.

Où et comment se font vos approvisionnements ?

Nos fournisseurs sont des scieries, des négociants et des importateurs. Ils peuvent être Français, Belges ou Allemands. Les volumes peuvent aller de la palette au ½ camion voire plus selon les besoins. Bien gérer ses stocks est important. En travaillant avec des fournisseurs locaux ou régionaux, nous gagnons en réactivité et nous pouvons adapter les commandes aux besoins mais nous avons aussi besoin d’avoir les meilleurs conditions et l’offre la plus large possible. Sur ce point, les Belges sont très forts … Sur certains bois, il faut savoir anticiper : les délais peuvent aller de 10 jours à 3 mois.

Vos bois font-ils appel à des certifications ?

Nous respectons la réglementation bois de l’Union Européenne (RBUE). Nous adhérons aussi à des référentiels FSC et PEFC pour lesquelles nous sommes certifiés. Des audits ont lieu chaque année. Ils sont assurés par des organismes indépendants et portent sur notre méthodologie, la traçabilité, le respect de la charte d’utilisation de la marque etc. A l’issue de cela, il peut y avoir des remarques ou des correctifs à apporter. Ces certifications et autres labels sont des orientations qui commencent à s’imposer notamment pour décrocher des marchés publics.

Le recours aux bois exotiques est parfois critiqué, que répondez-vous à tout cela ?

Dans un premier temps, je voudrais préciser que les bois exotiques ne sont pas forcément synonymes de déforestation.

Culaud ne s’approvisionne pas (ou très peu) en Amérique du Sud ou en Asie où l’on peut observer certaines dérives. Je ne suis pas sur ces marchés-là. Nous achetons surtout du bois africain. Nos bois ont déjà subi une première transformation sur place, ce qui contribue à générer de la valeur ajoutée locale. Dans plusieurs pays africains, le bois est une économie importante, avec une prise de conscience de plus en plus forte des Etats. Ils mesurent qu’une gestion rigoureuse est nécessaire. Après c’est notre rôle d’être vigilants sur nos approvisionnements.

Il y a un second aspect : l’utilisation de bois exotiques est aujourd’hui nécessaire si nous voulons avoir certaines longueurs, certaines largeurs, des bois sans nœuds, une forte résistance aux agressions extérieures, une dureté particulière que l’on ne retrouve pas dans les essences européennes. Idem pour faire du platelage ou des terrasses où ces bois assurent une stabilité et une durabilité non égalée dans le temps.